Katy Deville

Le théâtre d'objet: initiation et pratique

 370 €

Du 25 Juillet 2022 jusqu'au 30 Juillet 2022

Katy Deville
Directrice artistique et responsable pédagogique du Théâtre de Cuisine – pôle de théâtre d’objet, Metteur en scène, comédienne, formatrice

En 79, Katy Deville co-fonde avec Christian Carrignon le Théâtre de Cuisine. Ensemble, ils expérimentent la manipulation à vue avec des objets manufacturés. De 1988 à 1992, ils partent sur les grandes routes avec Philippe Genty et le spectacle Dérives. Puis posent les valises du Théâtre de Cuisine en 1993, à la Friche Belle de mai à Marseille.

Comédienne, chanteuse, marionnettiste, Katy Deville n’en est pas moins metteur en scène. Au fil des années, les objets disparaissent peu à peu, mais Katy reste fidèle, dans ses créations, à la déstructuration du récit. Au sein de la compagnie, elle crée : Duo Dodu, Curieuses !, Le Journal d’Antigone et Ka-o, poème mouvementé, C’est encore loin ?, La femme aux allumettes, Ce qui nous vient de loin, c’est la curiosité pour le Monde, Conversation avec nos ancêtres.

Elle découvre l’univers de Jean-Pierre Larroche en 1994, s’initie au théâtre d’ombres contemporain avec la compagnie Amoros et Augustin en 1993 et en 1998, se passionne pour différents répertoires chantés du monde avec Les Voix polyphoniques en 1999 et se surprend à faire le clown dans un opéra contemporain Vertiges II mis en scène par Christine Dormoy de la Cie Le Grain, de 2007 à 2009.

Depuis 1999, Katy Deville propose des Laboratoires dans l’atelier de la compagnie. Ces rencontres professionnelles sur le plateau sont autant d’expériences qui questionnent son processus de création et le langage du Théâtre d’objet. Dans une logique de transmission, elle mène également de nombreuses formations sur le Théâtre d’objet.

Aujourd’hui elle partage son temps entre les tournées, la formation et l’accompagnement de jeunes artistes.

Objectifs

Explorer le théâtre d’objet pour en faire son propre langage :
Se laisser surprendre par ce que nous raconte les objets, découvrir leur mémoire.
Acquérir une autonomie par l’écriture sur le plateau
Trouver la bonne distance avec les objets, nos partenaires, pour raconter une histoire
Créer des solos à partir des exercices d’improvisations simples
Adapter un conte en théâtre d’objet.

C’est quoi un objet de théâtre d’objet ? Un truc pas cher, manufacturé à des milliers d’exemplaires, qu’on a tous à la maison, ou qu’on a tous eu. Souvent un truc made in China. Plastique ou fer blanc, neuf ou cassé, abîmé par la vie. Au premier coup d’œil, on est capables de le reconnaître, il fait partie de nos vies. C’est un objet de reconnaissance. On se reconnaît en lui.
Et comme on l’a eu à la maison, tous les jours, objet quotidien, discrètement pesant sur l’insouciance des jours, il a accumulé les souvenirs.
Le théâtre d’objet par nature, interroge les règles du théâtre.
L’objet quotidien manufacturé, pas transformé est une boîte qui contient de la mémoire. C’est un théâtre de l’intime, et aussi un théâtre épique : le petit parle du grand.

Contenu de la formation

Chaque jour est organisé en trois parties :

A - Échauffement : tous les matins, 30mn autour de la conscience du corps dans l’espace, de recentrage, de concentration et de présence à l’autre.
B - Exercices et jeux d’application en lien avec le thème de la journée, rhétorique, langage cinématographique, écriture d’un script, notion de dramaturgie, les échelles, l’archéologie du quotidien, l’autobiographie.
C - Improvisations : création de séquence avec les thèmes proposés : un vrai faux souvenir, un clip engagé, hypothèse d’une vie, structure d’un conte, l’exil, combat avec un monstre, conversations avec nos ancêtres, l’exil, la fin du monde.
Seul ou en binôme.

Déroulé journalierIMG 8166

Jour 1 : les différents statuts de l’objet :
Exercices et jeux collectifs :
- Les qualités extérieures de l’objet ou ce que l’on voit, ce que cela représente
- Les qualités intérieures de l’objet ou ce que l’on devine, ce que cela évoque
Les notions d’accessoires, de manipulation, de détournement.
Improvisation : se présenter au monde
Improvisation : un vrai-faux souvenir d’enfance
Le journal

Jour 2 : les mémoires de l’objet :
Installation : Les familles d’objets
Jeux d’Improvisation spontanée à partir d’objets non choisis.
Improvisation : parlez-nous de votre grand-père ou de votre grand-mère.
Improvisation : les objets du tiroir
Installation collective sur le plateau : écriture individuelle d’un scénario, d’un script à partir de ces objets.
Improvisation à partir d’un scénario
Le journal.

Jour 3 : construction du récit :
Jeux sur la structure des contes : introduction, conflit, résolution
Improvisation : Bande annonce
Improvisation : adaptation d’un conte
Le journal

Jour 4 : la maquette, les échelles
Exercice collectif : placer les objets dans l’espace selon leur échelle.
Improvisation : créer un univers miniature
Improvisation en binôme (maître et valet), adaptation de « Barbe bleue ». Faire exister 2 lieux du conte en simultané,
Le journal

Jour 5 : le théâtre d’objet est une machine à écrire
Exercice d’application : « dedans dehors » ressentir l’énergie de l’objet dans le corps et s’en retirer.
Micro improvisation : la distance étudiée entre l’acteur et l’objet (1 objet, 5mn) 1 consigne au choix sans la divulguer.
Improvisation solo « mon exil » avec consigne individuelle
Le journal

Jour 6 : Le journal
Improvisation autour du journal

Moyens techniques et pédagogiques

Après avoir abordé́ les aspects administratifs, techniques et organisationnels de la formation, la formatrice consacrera les 4 jours à des séries d’exercices et d’expérimentations centrées autour de notions théoriques, pour en faire des notions vécues et comprises de manière pratique.
De façon systématique, après chaque passage, la formatrice demandera au groupe de mettre des mots sur ce qui a été vu. Il n’y a pas de jugement de valeur, seulement un regard technique. Les stagiaires seront amenés à proposer une modification. Ainsi, de proche en proche, le groupe arrivera à̀ plusieurs solutions scénographiques. L’accent sera mis sur la pratique. Sur une journée, chaque participant passera individuellement sur scène au moins deux fois.
La formation se terminera par l’évaluation du stage et des acquis des stagiaires.

20220129 162047Modalités d’évaluation

Les acquis théoriques et pratiques feront l’objet d’un processus d’évaluation continue durant tout le déroulé́ de la formation et en lien avec les objectifs pédagogiques. Un regard attentif sera porté sur l’engagement du stagiaire tout au long du processus de travail.
Un bilan pédagogique de la formation sera réalisé́, le dernier jour du stage, avec l’ensemble des participants, la formatrice et, dans la mesure du possible, la coordinatrice de la formation.

Une grille d’évaluation permettra aux stagiaires d’exprimer leur satisfaction sur cette formation et de s’auto-positionner par rapport aux objectifs pédagogiques annoncés.

Prérequis

Stage ouvert à toute personne ayant une pratique artistique régulière et connaissant de près ou de loin le théâtre d’objet

Public

Adultes amoureux des histoires et du partage
Amenez 10 objets minimum : un objet qui vous fait penser à l’enfance, un objet qui vous évoque l’exil, un objet que vous détestez, un objet du passé, du présent, en plastique, en fer blanc, kitch. Des objets qui vous inspirent, qui sont porteurs d’histoires, des objets pour créer des maquettes de paysage ou de ville, un même objet en plusieurs dimensions.
Une tenue souple pour les échauffements
Une tenue sobre, élégante ou vous vous sentez bien pour les improvisations.
Un cahier, stylo, crayon

Nombre de participants     12

Les horaires
Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30
Le samedi de 9h30 à 12h30 et 14h00 à 16h

Volume horaire        35 h

Heure de fin de stage le samedi          16h


logo small


Nous contacter

La Ferme de Trielle
15800 THIEZAC
04.71.47.01.64